À nous Paris !

Championne d'Europe de Marathon en 2014, et détentrice du record de France en 2h24m22s, Christelle Daunay vous donne quelques précieux conseils pour bien gérer la dernière semaine avant le Marathon de Paris !


Ça y est les dés sont jetés...Entraînement fait ou pas fait ce n’est pas la semaine où il faut rattraper le retard. C’est la semaine la plus sympa alors profitez en... car la suivante sera moins cool avec ses jolies courbatures :-) mais vous aurez la médaille autour du cou, bien méritée après toutes ces semaines d’entrainement!

Ne gâchons pas celles-ci par des oublis ou des erreurs. Voici donc quelques conseils pour bien aborder cette dernière semaine.

Avec l’entrainement allégé, vous allez avoir l’impression de vous ennuyer mais vous verrez elle va passer super vite!


Lundi : il faut arriver mentalement fraîche et dispo dimanche alors repos sportif après la sortie de la veille. Ne commencez pas à manger des assiettes de pâtes. Par contre, hydratez-vous bien toute la semaine jusqu’au jour de la course. La déshydratation entraîne de la fatigue et une baisse des performances. Inversement, ne buvez pas trop sinon vos reins seront trop sollicités. Commencez à penser à l’organisation du week-end surtout si vous n’êtes pas parisienne. Hébergement, voyage, horaires et lieu de départ de la course, déplacement pour y aller. Tout est bon afin de ne pas occasionner du stress inutile.


Mardi : Entraînement léger avec de l’actif afin de garder du dynamisme et les sensations ressenties pendant toute la préparation. Ne changez pas vos habitudes. Si vous pouvez dormir plus ne vous privez pas c’est bon pour la récupération et la cicatrisation musculaire.


Mercredi : Vérification du sac pour acheter éventuellement les derniers oublis. Pas les runnings naturellement puisqu’il faut les avoir testées pendant votre préparation. Short, tee-shirt court ou long en fonction de la météo, un sweat usagé (tenue chaude dont vous ne vous servez plus) que vous laisserez sur la ligne de départ, bonnet ou casquette, gants, chaussettes (pas neuves au moins lavées une fois en faisant attention qu’il n’y ait rien à l’intérieur, un petit morceau plastique, un fil...), une brassière adaptée, lunettes de soleil et tenue complète après course de la culotte au sweat en passant par les

chaussettes. Il faut être confort pour rentrer à la maison avec la médaille.

Commencez à privilégier les féculents jusqu’à samedi soir sans négliger les autres aliments.


Jeudi : Un footing tranquille aujourd’hui ou demain pour maintenir l’entrainement. Pas d’allure, lent comme vous en avez envie. Souvent nous perdons nos repères en cette semaine de repos. Nous avons l’impression que les jambes sont lourdes, ne sont pas au rendez-vous. Mais rassurez-vous, la course est dimanche, et elles seront bien là.


Vendredi : Allez chercher votre dossard au salon du running si vous en avez la possibilité afin de pouvoir vous reposer le samedi. Vous pourrez y faire des achats de dernière minute de produits que vous avez déjà testés. Ne vous aventurez pas dans les nouveautés surtout sur le plan diététique.

Évitez de manger des fruits et légumes crus pour votre confort digestif. Cuits pas de problème.


Samedi : Pas de stress. Normalement vous êtes prête : le sac est fait avec les derniers accessoires (boissons, tickets de métro, temps de passage ...), l’organisation a été pensée dès le début de semaine. Il y a plus qu’à profiter de cette journée avec vos proches et faire ce dont vous avez envie de faire. Farnienté, petite balade, famille...

Le soir, ne mangez pas 3 assiettes de pâtes cela ne sert à rien. Au contraire vous n’allez pas dormir en raison d’une digestion difficile.


Dimanche : Prévoyez du temps pour aller sur le lieu de départ...Beaucoup d’affluence, les fouilles font qu’il vaut mieux augmenter le temps de déplacement. 3 à 4 heures avant le départ de la course petit déjeuner facile à assimiler. Gâteau d’effort ou du pain, une boisson chaude (pas de lait), pas de jus de fruit, pas de produit laitier ... Buvez régulièrement en prévoyant à l’avance d’aller aux toilettes pour éviter les désagréments de dernière minute avec les longues files d’attente aux toilettes.

Avec le sourire et l’envie, rendez-vous où vous devez aller. Ça y est vous y êtes sur la ligne !! Gardez en tête votre entraînement, ayez toujours des images positives dans l’effort malgré la fatigue, prenez les encouragements des spectateurs pour vous motiver cela fait du bien.


Bonne course à toutes et je vous donne rendez-vous dimanche sur la ligne d’arrivée pour admirer vos beaux sourires.